Commit eafea152 authored by Rémy Huet's avatar Rémy Huet 💻

Merge branch 'typo' into 'master'

Typo

See merge request picasoft/apis/h19/init/sh!4
parents 04ec8ed6 1926f80e
Pipeline #33874 passed with stages
in 1 minute and 1 second
......@@ -30,11 +30,11 @@
\item D'une condition de réalisation: si celle-ci est vraie, un passage est effectué
\end{itemize}
\end{block}
\begin{alertblock}{N.B}
\begin{alertblock}{N.B.}
La condition peut correspondre à n'importe laquelle des conditions vues précédemment.
Elle peut ne jamais être fausse. On parlera alors de \textbf{boucle infinie}.
\textit{Par exemple, 1 -eq 1 est une engendrera une boucle infinie}
\textit{Par exemple, 1 -eq 1 engendrera une boucle infinie}
\end{alertblock}
\end{frame}
......@@ -57,7 +57,7 @@
\begin{block}{Concrètement}
Son fonctionnement est assez simple.
Tant que la condition est vérifiée, la boule boucle.
Tant que la condition est vérifiée, la boucle boucle.
\end{block}
\end{frame}
......@@ -144,7 +144,7 @@ done
Écrire un script qui:
\begin{itemize}
\item Demande deux années à l'utilisateur : celle de départ ou celle d'arrivée. Elles pourront être fournies en paramètre (dans cet ordre). La ou les valeurs manquantes seront demandées par le prompt lors de l'exécution du programme.
\item Affiche toutes les années bissextiles comprises entre les celles données (incluses)
\item Affiche toutes les années bissextiles comprises entre celles données (incluses)
\end{itemize}
On utilisera uniquement des boucles \texttt{for} et pas de boucle \texttt{while}
\end{alertblock}
......
......@@ -161,7 +161,7 @@
\verb+-n $chaine+ & Teste si la variable \verb+$chaine+ est non vide \\
\hline
\end{tabularx}
\caption{Les tests sur les chaines de caractères}
\caption{Les tests sur les chaînes de caractères}
\label{tab:tests_chaines}
\end{table}
\end{frame}
......@@ -217,7 +217,7 @@ Welcome !
\centering
\begin{tabular}{|c|c|}
\hline
\verb+Test et syntaxe+ & \textbf{Explications} \\
\textbf{Test et syntaxe} & \textbf{Explications} \\
\hline\hline
\verb+$a -eq $b+ & Test d'égalité \\
\hline
......@@ -281,7 +281,7 @@ De peu !
\end{Verbatim}
\end{beamercolorbox}
\begin{alertblock}{}
On note bien que \texttt{-lt} a vérifié que l'age était \textbf{strictement} inférieur tandis que \texttt{-ge} a vérifié qu'il était supérieur ou égal.
On note bien que \texttt{-lt} a vérifié que l'âge était \textbf{strictement} inférieur tandis que \texttt{-ge} a vérifié qu'il était supérieur ou égal.
\end{alertblock}
\end{frame}
......@@ -363,7 +363,7 @@ initrd.img.old lib lib64 lost+found media mnt
opt proc root run sbin srv sys tmp usr var vmlinuz
\end{Verbatim}
\end{beamercolorbox} \Pause{}
Regardez bien ces lignes là :
Regardez bien ces lignes-là :
\begin{beamercolorbox}[rounded=true, shadow=true]{terminal}
\begin{Verbatim}
if [ -w dossier/test.sh ]
......@@ -486,7 +486,7 @@ case $exension_fichier in
\end{beamercolorbox}
\begin{block}{}
On teste la valeur de la variable \verb+\$extension_ficher+ (que l'on suppose exister)
On teste la valeur de la variable \verb+$extension_ficher+ (que l'on suppose exister)
\end{block} \Pause
\begin{beamercolorbox}[rounded=true, shadow=true]{terminal}
......
......@@ -62,7 +62,7 @@ afficheParam toto
\end{block}
\begin{block}{Portée locale}
Pour faciliter le déboggage et la lisibilité d'un programme, il est conseillé d'utiliser le moins possible des variables globales.
On essaiera donc d'utiliser le plus possibles des variables \textbf{locales} à l'intérieur de nos fonction.
On essaiera donc d'utiliser le plus possibles des variables \textbf{locales} à l'intérieur de nos fonctions.
\end{block}
\begin{beamercolorbox}[rounded=true, shadow=true]{terminal}
\vspace{-10pt}
......
......@@ -2,7 +2,7 @@
\frametitle{Qu'est ce qu'un shell ?}
\begin{itemize}
\item Un shell est un {\bf interpréteur de commande}.
\item C'est le programme qui gère l'{\bf invité de commande}.
\item C'est le programme qui gère l'{\bf invite de commande}.
\item C'est donc lui qui a executé toutes les commandes que vous avez pu taper les derniers jours.
\end{itemize}
\end{frame}
......@@ -12,7 +12,7 @@
\framesubtitle{Présentation}
\begin{block}{sh}
{\bf sh} ou {\it Bourne Shell} est le plux vieux de tous les shells. Il est sur tous les OS basés sur UNIX, mais est le plus pauvre en terme de fonctionnalités.
{\bf sh} ou {\it Bourne Shell} est le plux vieux de tous les shells. Il est sur tous les OS basés sur UNIX, mais est le plus pauvre en termes de fonctionnalités.
\end{block}
\begin{block}{Bash}
{\bf Bash} ou {\it Bourne Again Shell} est une amélioration du sh. Il est le shell par défaut de la plupart des distributions Linux et des terminaux Mac OS
......@@ -85,7 +85,7 @@ echo 'Hello World !'
\end{Verbatim}
\end{beamercolorbox} \Pause
On rend le fichier executable et on lance le script :
On rend le fichier exécutable et on lance le script :
\begin{beamercolorbox}[rounded=true, shadow=true]{terminal}
\begin{Verbatim}
......@@ -108,8 +108,8 @@ Hello World !
\end{beamercolorbox}
\begin{block}{Le sha-bang}
Le \verb+#!+ est appelé {\bf sha-bang} (ou shebang).
Il est facultatif, mais permet de s'assurer que c'est bien le bon shell qui executera notre programme
Il est facultatif, mais permet de s'assurer que c'est bien le bon shell qui exécutera notre programme
On aurait pu évidement mettre à la place \verb+/bin/sh+ ou \verb+/bin/tcsh+.
On aurait pu évidemment mettre à la place \verb+/bin/sh+ ou \verb+/bin/tcsh+.
\end{block}
\end{frame}
......@@ -6,7 +6,7 @@
\end{block}
\begin{block}{Pourquoi variable?}
On appelle cela une variable, car la valeur associée à la clé peut changer au cours de l'execution du programme {\it on dit qu'on peut la réaffecter}
On appelle cela une variable, car la valeur associée à la clé peut changer au cours de l'execution du programme: {\it on dit qu'on peut la réaffecter}.
\end{block}
\end{frame}
......@@ -15,7 +15,7 @@
{\bf Affecter} une valeur à une variable, c'est dire {\it \enquote{Quand j'appellerai cette variable, tu renverras cette valeur}}
\end{block}
\begin{block}{Syntaxe}
Pour affecter une valeur à une vaiable, on utilisera la syntaxe :
Pour affecter une valeur à une variable, on utilisera la syntaxe :
\begin{center}
{\bf\large \textcolor{red}{nom}\textcolor{blue}{=}\textcolor{myGreen}{valeur}}
\end{center}
......@@ -35,7 +35,7 @@ ma_variable='Salut tout le monde'
\end{frame}
\begin{frame}[fragile]{Affecter une variable}
On execute le script :
On exécute le script :
\begin{beamercolorbox}[rounded=true, shadow=true]{terminal}
\begin{Verbatim}
remy@hp-remy:~/scripts$ chmod a+x script.sh
......@@ -64,7 +64,7 @@ ma_variable='Salut tout le monde'
echo $ma_variable
\end{Verbatim}
\end{beamercolorbox} \Pause
En executant le script, on obtient :
En exécutant le script, on obtient :
\begin{beamercolorbox}[rounded=true,shadow=true]{terminal}
\begin{Verbatim}
remy@hp-remy:~/scripts$ ./script.sh \Pause
......@@ -78,7 +78,7 @@ Salut tout le monde
Il y a trois types de \enquote{quotes} en bash:
\begin{itemize}
\item Les \enquote{simple quotes} (\texttt{'}) qui affichent le contenu tel qu'il est écrit
\item Les \enquote{double quotes} (\texttt{``}) qui interprètent des variables ou des caractères d'échapement dans du texte
\item Les \enquote{double quotes} (\texttt{``}) qui interprètent des variables ou des caractères d'échappement dans du texte
\item Les \enquote{backquotes} (\texttt{`}) qui interprètent le contenu comme une commande
\end{itemize}
\end{block}
......@@ -108,7 +108,7 @@ helloWorld.sh script.sh
\begin{description}
\item[\bf Ligne 1] L'utilisation de simple quotes n'interprète pas \verb+$cmd+ comme une variable
\item[\bf Ligne 2] L'utilisation de double quotes interprète \verb+$cmd+ comme une variable et affiche son contenu
\item[\bf Ligne 3] L'utilisation de backquotes interprète \verb+$cmd+ comme une commande et execute donc le \texttt{ls}
\item[\bf Ligne 3] L'utilisation de backquotes interprète \verb+$cmd+ comme une commande et exécute donc le \texttt{ls}
\end{description}
\end{block}
\end{frame}
......@@ -135,7 +135,7 @@ echo ``Salut $nom''
\end{beamercolorbox}
\end{frame}
\begin{frame}[fragile]{Les opérations arithmétique}
\begin{frame}[fragile]{Les opérations arithmétiques}
\begin{block}{Contexte}
Bash ne gère pas nativement les variables comme des nombres (2+2 donnera une erreur). Il faut passer par la commande \texttt{let}
\end{block}
......@@ -148,7 +148,7 @@ let ``c=a+b''
echo $c
\end{Verbatim}
\end{beamercolorbox}
Quand on execute le script, on obtient :
Quand on exécute le script, on obtient :
\begin{beamercolorbox}[rounded=true,shadow=true]{terminal}
\begin{Verbatim}
remy@hp-remy:~/scripts$ ./script.sh \Pause
......@@ -182,11 +182,11 @@ remy@hp-remy:~/scripts$ ./script.sh \Pause
\label{tab:operators}
\end{table}
\begin{exampleblock}{Info}
Comme en c, il est possible d'utiliser la syntaxe \texttt{let ``a+=3''} à la place de \texttt{let ``a=a+3''} {\tiny\it (ou autres opérateurs)}
Comme en C, il est possible d'utiliser la syntaxe \texttt{let ``a+=3''} à la place de \texttt{let ``a=a+3''} {\tiny\it (ou autres opérateurs)}
\end{exampleblock}
\end{frame}
\begin{frame}[fragile]{Les paramètres d'execution}
\begin{frame}[fragile]{Les paramètres d'exécution}
\begin{block}{Contexte}
On a vu depuis les derniers jours qu'une commande peut recevoir un ou plusieurs paramètres (exemple : \texttt{mv <source> <destination>}). Il en est de même pour les scripts bash.
......@@ -245,7 +245,7 @@ Le premier paramètre est \Pause
\begin{frame}[fragile]{Les tableaux}{Modifier un tableau}
\begin{block}{Ajouter ou modifier une valeur}
La syntaxe \texttt{nom[index]} permet également d'ajouter ou de modifier une valeur.
On peut alors créer la valeur correspondante, ou modifier celle dèjà présente, en écrivant \verb+nom[index]=valeur+
On peut alors créer la valeur correspondante, ou modifier celle déjà présente, en écrivant \verb+nom[index]=valeur+
\end{block}
\begin{exampleblock}{Quels index ?}
Les index ne sont pas forcément une valeur numérique (de toute façon, bash ne fait pas la distinction). Ils le seront uniquement dans le cas où on déclare le tableau avec \texttt{nom=(val val)}. Sinon, on peut mettre \textbf{ce qu'on veut}
......
Markdown is supported
0% or
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment