Réunion EPIN du 5 janvier 2012

Intervention de Virginie Julliard et Julia Bonaccorsi

Introduction
Projet CDE: divers terrains: aujourd'hui débat CNDP Ivry.

Postulat: dispositif norme et régule l'action en mettant à disposition une forme
positionnement socio-sémiotique
texte supporté par un artefact technique
orise en compte de la matérialité sémiotique et documentaire qui sont autant de formes de médiation du politique
 
Cadre théorique
Focus sur le concept de dispositif à partir de la relecture de Foucault par D&G

4 dimensions  

étude d'une construction du sens

La technologie joue un rôle particulier dans le phénomèe de la médiation
dispositif : en mouvement, rend possible la notion de mouvement

focus notion de format
Structure récurrente, traits reproductibles, qui induit standardisation des contenus. 
pour les médias informatisées: ce qui va orienter le regard, donner à voir et à lire selon des traits reproductibles et permanents. Lien avec notion de cadre: ce qui sépare/ ce qui organise et met en forme un contenu interne.

Cas d'étude du débat CPDP
importance de la temporalité: saisir l'évolution du dispositif dans le temps long, qu'est ce qui est cadré? qu'est ce qui va évoluer? 

Polysémie du concept qui charrie incompréhensions et malentendus. 
Cas de la CNDP : macro-dispo (la procédure), le site web (méso) et les formats d'expression en micro-dispositifs.
Imbrication des dispositifs dans la procédure de concertation, multiplicité des formats

QR: comment les acteurs s'approprient les formats? 

1) comment le dispositif va canaliser le débat dans une multiplicité de format
2/ interpretation du format par les acteurs du débat


Terrain

Corrélation entre élargissement du débat et multiplication des formats qui le canalisent. 
l'imbrication des dispositifs
Mise en abyme du dispositif, diffusion des questions web lors des rencontres en face-à-face et réappropriation des débats web par les participants en face-à-face. 
focus sur les cahiers d'acteurs: fort contrôle éditorial: s'explique par une volonté d'inclusion et de limiter les asymétries de ressources. 

l'exemple des cahiers d'acteurs

volonté d'imbriquer les deux types de dispositifs : site web et réunions publiques (hybridation en ligne/hors ligne)

vie et rajectoire d'un texte depuis un blog jusqu'aux Q/R
Variété des formats qui s'explique par la circulation des acteurs : circulation des énoncés à travers les formats? 
L'appropriation des formats est stratégique. 
La sémiotique des formats n'est pas toujours perçue par les concepteurs.
Etude de la trajectoire des énoncés à travers les différents formats. 
Une "balistique" des énoncés à la Chateauraynaud? (pas vraiment, la temporalité n'est pas la même.

opérationnaliser la notion de dispositif dans le c    aadre des procédures délibératives.
imbrication tellement forte qu'il a fallu piocher dans la notion de format. 

les dispositifs servent de support aux sorties du dispositifs.  Comment en suivant des textes on peut voir comment les acteurs s'approprisent des formats et stratégisent leur usage. 

Débat
Jérôme : dimensions substantielle et formelle du dispositif, à ne pas confondre.
Serge : Genre et format. Genre comme système d'attente et de reconnaissance. 
Virginie : Format et mise en scène qui fige le texte. Le genre ne fige pas, ne reproduit pas le contenu.